Comment pêcher la truite à la mouche ?

Comment pêcher la truite à la mouche ?

Si la truite est la reine des rivières, la pêche à la mouche est la reine des pêches.

Cette discipline demande observation, habilité, maîtrise du geste et bonne lecture du cours d’eau. La pêche à la mouche correspond à deux moments de la journée, l’aube ou le crépuscule. Il s’agit de pêcher avec une ligne flottante et une mouche artificielle, qui stimule la truite. Les mouvements se font en tressautant la ligne afin de ne pas la laisser couler trop loin.

Il est également possible de pêcher avec des mouches coulantes en toute saison, mais cette technique nécessite une bonne dose de maîtrise et de connaissances.

Quand pêcher la truite à la mouche ?

En fonction des heures, des couleurs du ciel et de nos envies, on peut pêcher à la mouche à deux moments de la journée.

En début de matinée, il est possible de profiter d’une belle aube avant d’aller pêcher. Les truites seront les plus actives car elles n’ont pas encore été pêchées. Une bonne tactique consiste en un mouvement ascendant qui permet de stimuler la truite.

Vers midi, par temps chaud, il est préférable de pêcher à l’ombre d’un arbre par exemple, afin que l’eau ne soit pas trop agitée.

Le soir avant le coucher du soleil, il faudra rester le plus calme possible et attendre des conditions favorables comme l’éclosion d’insectes en surface. Ensuite, nous prendrons notre temps pour nous approcher du bon endroit et tenter d’y poser une mouche. En hiver, il n’y a pas de place pour cette technique.

Le matériel nécessaire pour pêcher à la mouche

Pour commencer à pêcher à la mouche, il nous faut : une canne à pêche en carbone et un moulinet à bobines interchangeables sur lequel nous allons enfiler la ligne.

La ligne de pêche utilisée pour cette technique peut être de plusieurs types : flottante ou coulante.

La soie :

On appelle “soie” la ligne qui est montée sur le moulinet. La ligne est divisée en plusieurs types, chacun correspondant à un usage.

LIGNE FLOTTANTE :

Elle doit être distinguée de la ligne coulante qui va suivre par ses mouvements aléatoires à la surface de l’eau. Elle possède un impact qui lui permet de se déplacer dans toutes les directions et parfois même de flotter sous la surface. Pour cette raison, elle est utilisée pour la pêche à la mouche artificielle car les truites peuvent l’avaler sans ressentir de résistance avant de s’étouffer sur l’hameçon caché au fond de la mouche artificielle. Cette technique nécessite une certaine maîtrise afin de ne pas effrayer les truites en bougeant trop à la surface de l’eau

LIGNE COULANTE :

Contrairement à ce que l’on croit souvent, ce type de ligne ne coule pas mais descend sous l’eau en raison de son poids spécifique qui fait que la ligne ne coule pas. On s’en sert pour pêcher en eaux turbides et léthargiques (par exemple, au fond d’un étang). Il est nécessaire de faire des mouvements en amont avec ces lignes car elles sont lentes et sentent facilement tout obstacle.

La canne à mouche :

Une bonne canne à mouche doit ne pas être trop longue ou trop courte en fonction du type de pêche.

En général, les cannes à mouche sont divisées en quatre catégories :

  • LES CANNES D’UNE LONGUEUR DE 2,10 m À 2,40 m : elles peuvent facilement être utilisées pour un large éventail de techniques de pêche et pèsent généralement moins de 200 g.
  • CANNES DE LONGUEUR DE 2,40 à 2,90 m : elles sont très solides et leur poids est supérieur à 220 g.
  • CANNES DE LONGUEUR MOYENNE DE 3 M À 3M 50 : idéales pour pêcher à la mouche partout en toute saison mais moins bonnes pour la pêche à la truite.
  • LES CANNES COURTES A MOUCHE DE 3M 50 ET MOINS : ces cannes ont une grande résistance et leur poids est supérieur à 220g.

Selon le type de pêche que vous entendez pratiquer, préférez un modèle plutôt qu’un autre. Dans le cadre de la pêche à la truite, une canne de 2,50 m est parfaite. Elle vous garantit une action suffisante pour dérouler suffisamment de ligne, sans vous contraindre à supporter trop de poids.

Le moulinet :

Le moulinet pour pêcher à la mouche est différent des autres modèles. Il est plus petit et bien plus compact.

La ligne ne mesurant en moyenne 25 m, il n’est pas utile de charrier un accessoire trop imposant. Justement, ces moulinets très compacts sont également très légers. Ils ne ne nécessitent pas beaucoup de pression pour fonctionner et peuvent être montés sur la poignée de n’importe quel modèle.

Enfin, il est toujours préférable d’utiliser un moulinet à bobines interchangeables. Cela vous permet de vous adapter rapidement en fonction du type de ligne utilisé

Peut-on pêcher à la mouche dans n’importe quelle rivière ?

Maintenant que vous avez tout l’équipement, vous devez savoir où aller. Vous ne pourrez pas pêcher à la mouche dans n’importe quelle rivière, car certains endroits sont rendus exclusifs par les clubs de pêche. Les règles pour cette technique varient selon les pays et les états même si des règles communes existent comme :

  • Vous ne pouvez pas pratiquer pendant la journée lorsque les pêcheurs pêchent (même avec votre technique spécifique)
  • Il est interdit de ne pas porter d’orange dans certaines zones ou à certaines périodes pendant la saison de chasse ou la période de migration du gibier d’eau.
  • Il est également conseillé de contacter les clubs de pêche proches du lieu d’intérêt afin de ne pas avoir de mauvaises surprises qui pourraient gâcher votre soirée !

Une fois que tout a été préparé, il est temps de choisir une zone. Même si les truites vivent partout, certaines régions sont plus propices pour en trouver.

Renseignez-vous avant auprès de l’office du tourisme ou simplement auprès de la fédération de pêche.

La pêche à la mouche exige calme et concentration, il faut donc s’éloigner des endroits où d’autres personnes sont présentes. Tant que ces règles de base sont respectées, vous ne devriez pas avoir trop de problèmes pour pratiquer votre sport favori. Toutefois, avant de pêcher, vérifiez toujours qu’aucun pêcheur travaillant pour cette section d’eau n’y a déjà pêché ou même posé son matériel . Il serait déplorable de constater que quelqu’un d’autre est déjà passé par là…

Bonne pêche à tous !

Laisser un commentaire